pH des savons artisanaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pH des savons artisanaux

Message  gw le Sam 24 Juil - 19:43

Bonjour,

Depuis quelque temps je me suis intéressé de plus près au pH des savons artisanaux. Considérant les valeurs annoncées sur certains sites, des pH variant de 8 à 10, j'ai cherché à vérifier car je les trouvais étonnamment basses.
La méthode que j'ai utilisée est la mesure au pH mètre de dilutions de savons 1:100 dans de l'eau déminéralisée (méthode que j'ai trouvé sur une fiche de sécurité accompagnant un savon industriel). La dilution est laissée sur agitateur magnétique pendant une demi heure au moins pour assurer la dissolution complète des échantillons.
Les résultats que j'ai obtenus se situent tous autour de pH 10.5 ce qui m'a un peu surpris, je m'attendais à des valeurs plus basses. En doublant cette mesure au pH mètre d'une détermination à l'aide de bandelettes Merck (toujours sur une dilution au 1:100) je trouve systématiquement des valeurs se situant entre pH 9.0 et pH 10.
Voici quelques exemples de valeurs obtenues au pH mètre sur quelques savons :
Savon d'Alep : 10.4
Savon au Karité (Lothantique): 10.45
Savon industriel (Petit Marseillais) : 10.35
En ce qui concerne mes propres productions, elles se centrent sur un pH de 10.5/10.6 sauf les savons s réalisés à chauds qui tournent autour de 10.2 mais cela est dû au fait que je rajoute de l'acide citrique et lactique en fin de saponification, juste avant moulage.
En saponifiant à froid 2 lots, j'ai obtenu sur le lot 1 une valeur de 11.45 après 24 Hrs et une valeur de 10.6 après 72 Hrs à température ambiante. Sur le Lot 2 j'ai obtenu une valeur de 11.80 après 24 Hrs, une valeur de 10.6 après 48 Hrs et une valeur de 10.55 après 72 Hrs.
De cette expérimentation je tire les conclusions suivantes sur lesquelles vos réactions m'intéressent beaucoup.
- Les valeurs de pH sont fortement sensibles à la méthodologie utilisée.
- Il semble que la cure des savons à froid serve surtout au séchage, le pH atteignant sa valeur finale en 2-3 jours déjà.
- Il semble que tous les savons mûrs ont le même pH final si la soude a bien été calculée, un séchage prolongé de plusieurs mois ne pouvant pas les amener à une valeur plus basse.

Qu'en pensez-vous?

gw

Messages : 6
Date d'inscription : 24/12/2009
Localisation : Suisse

Voir le profil de l'utilisateur http://www.softenpoche.com

Revenir en haut Aller en bas

En complément, une étude intéressante

Message  gw le Mar 27 Juil - 21:59

Bonsoir,

En complément à mon précédent post, voici une étude qui contient des informations intéressantes.
http://www.healthmegamall.com/Articles/BabeskinArticle71.pdf
A noter toutefois qu'il s'agit ici d'un test d'irritation cutanée, c'est à dire qu'on travaille dans des conditions extrêmes en laissant en contact le savon avec la peau pendant plusieurs heures par jour. Pas de lien direct avec une utilisation courante du savon, où celui-ci est rincé rapidement après le contact avec la peau.
A nouveau ici une autre méthodologie différente pour la mesure du pH des savons (dilution à 8% dans l'eau).

Amicalement
--
gw

gw

Messages : 6
Date d'inscription : 24/12/2009
Localisation : Suisse

Voir le profil de l'utilisateur http://www.softenpoche.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: pH des savons artisanaux

Message  bulles-olive le Jeu 29 Juil - 21:41

Bonsoir,

Très intéressantes vos observations !
Pour ma part, j'ai deux observations à apporter au sujet :
Premièrement, avec des bandelettes Merck (pas très précises il est vrai), le pH de mes savons faits à froid (disons, à moins de 50°), avec un taux de surgraissage de 5%, se situe toujours ente 9 et 10. Je pense comme vous que la période de "cure" n'affecte le pH que très modérément, il s'agit surtout d'une période de séchage. Cela en tout cas pour des savons qui ont passé la phase "gel". Une mesure au pHmètre au pif (je ne sais pas à combien de % était la solution) avait donné une valeur inférieure à 10.

Ensuite, j'avais fait faire des tests de tolérance cutanée (tels que décrits dans l'article, c'est à dire que les volontaires gardent une solution diluée à 2% de savon dans une coupelle occlusive sur la peau pendant 48 heures). La moitié des sujets ont développé un léger érythème (ce qu'on appelle couramment un "effet savon" justement). L'autre moitié n'a pas eu de réaction du tout. L'érythème est la réaction la plus légère sur une échelle qui définit l'indice d'irritation moyen (I.I.M.) qui va de moins de 0,20 (non irritant) à plus de 3 (très sévèrement irritant). Suite aux résultats des tests, mes échantillons étaient donc classés "légèrement irritants (I.I.M. entre 0,2 et 0,5) - juste après "non irritants".
On peut aussi se baser sur le pKa des acides gras qui composent les huiles avant saponification. Je ne les ai pas en tête, mais il me semble qu'en effet, ça tourne autour de 10...
Peut-être que le taux de surgraissage joue un rôle déterminant. Il doit y avoir un effet de dilution de l'alcalinité peut-être ?

A vous lire...
amicalement

avatar
bulles-olive
Admin

Messages : 48
Date d'inscription : 22/10/2009
Localisation : Trets, Bouches du Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://savonregagnas.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: pH des savons artisanaux

Message  bulles-olive le Ven 30 Juil - 15:37

Oups ! Désolée pour la coquille sur les pKa ! Les cours de chimie sont loin !!! Il faudrait penser bien entendu en pK des sels d'acides gras... Embarassed
avatar
bulles-olive
Admin

Messages : 48
Date d'inscription : 22/10/2009
Localisation : Trets, Bouches du Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://savonregagnas.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

pH de la peau après utilisation d'un savon

Message  gw le Lun 2 Aoû - 23:07

Bonjour,

Merci pour votre réponse. Je pense également qu'un simple contrôle à la bandelette rendant une valeur de pH située entre 9 et 10 est suffisant pour s'assurer qu'un savon possède un pH correct.
Par curiosité, j'ai voulu tester l'influence de l'utilisation d'un savon sur le pH de la peau. Après avoir mesuré le pH sur 8 zones marquées sur chaque bras (valeur initiale avant utilisation de savon), je me suis savonné copieusement mains et avant bras avec 2 savons en laissant la mousse 0btenue 30 secondes avant de procéder à un lavage à l'eau et un séchage par tamponnement avec un papier absorbant. J'ai ensuite mesuré le pH des 8 zones marquées sur chaque bras immédiatement (valeur 0') puis après 15, 30, 60 et 90 minutes. Bien sûr les résultats de cette expérience n'ont aucune valeur scientifique (1 seul sujet testé) mais ils sont quand même intéressants pour avoir une vague idée de ce qui se passe.
Zones mesurées
Zones 1 à 5 : 5 zones marquées sur l'avant bras, depuis le pli du coude vers le poignet.
Zones 6 à 8 : 3 zones marquées sur le dos de la main, en regard de l'auriculaire (6), du majeur (7) et de l'index 8.
Matériel : Skin-pH-meter + électrode à membrane plate.
[img][/img]

Amicalement
--
gw

gw

Messages : 6
Date d'inscription : 24/12/2009
Localisation : Suisse

Voir le profil de l'utilisateur http://www.softenpoche.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: pH des savons artisanaux

Message  bulles-olive le Dim 8 Aoû - 12:45

Ces mesures sont conformes aux observations qui montrent que la peau retrouve son équilibre acido-basique rapidement après contact avec un savon ! Et même que la perturbation est faible, puisque très vite on retrouve des valeurs neutres.
Petite question par curiosité : pourquoi ajoutez-vous des acides (lactique etc) dans vos savons ? Et à quel moment ? Le résultat est-t-il un savon de pH neutre ?
Merci pour vos contributions !
avatar
bulles-olive
Admin

Messages : 48
Date d'inscription : 22/10/2009
Localisation : Trets, Bouches du Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://savonregagnas.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Acide lactique et citrique dans savons

Message  gw le Dim 8 Aoû - 21:22

Bonsoir,

L'acide citrique et l'acide lactique sont des conservateurs. L'acide lactique stabiliserait également les antioxydants. L'acide citrique est également un anti-calcaire que je souhaitais introduire à la place de l'EDTA pour améliorer le fonctionnement de mes savons en eau dure.
A froid, je les introduis à la trace, juste avant l'adjonction de l'huile de surgraissage incorporant les huiles essentielles. Je vise une concentration finale de 0.75% en acide lactique et citrique dans la pâte.
Au début, j'utilisais également ces acides pour modifier la consistance de la pâte obtenue par saponification à chaud et faciliter son moulage dans des moules individuels, mais le moulage à chaud reste quand même difficile. Il faut être toutefois prudent car une acidification trop importante altère les propriétés du savon (pouvoir détergent, pouvoir moussant et capacité à durcir). Au niveau du pH la correction reste faible, il faudrait des quantités bien plus importantes d'acides pour bouger significativement le pH, mais alors au prix d'une dégradation importante des propriétés du savon.

A+
--
gw

gw

Messages : 6
Date d'inscription : 24/12/2009
Localisation : Suisse

Voir le profil de l'utilisateur http://www.softenpoche.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: pH des savons artisanaux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum